6 choses que vous devez savoir sur la culture ukrainienne

Advertisements

Depuis que la Russie a envahi l’Ukraine le 24 février 2022, nous entendons tous beaucoup entendu parler de l’Ukraine dans les actualités, une grande partie portant naturellement sur l’agression russe et les souffrances qu’elle cause dans le pays. Mais en plus de bombarder nos villes, la Russie attaque également nos églises et nos musées, et tente de détruire non seulement notre pays et notre peuple, mais aussi notre culture. Poutine essaie de réécrire l’histoire et d’effacer notre culture depuis des années, tout en prêchant un récit de l’Ukraine inventé par la Russie. Mais ce qu’il prétend ne pourrait pas être plus éloigné de la vérité. Kiev, la ville qui est aujourd’hui la capitale de l’Ukraine, existait bien avant la création de la Russie. La culture ukrainienne remonte à plusieurs milliers d’années en arrière. C’est pourquoi aujourd’hui, nous partageons avec vous ces quelques détails que vous devriez connaître sur la culture ukrainienne.

1. Kyiv

Commençons par le plus évident, à savoir la capitale de l’Ukraine : Kyiv. Beaucoup de gens à l’étranger ne savent pas quelle est la bonne façon d’épeler le nom de la ville. Eh bien, laissez-nous clarifier cela pour vous une bonne fois pour toutes. Kiev est en fait le nom qui vient de la transcription de l’appellation russe de la ville. Mais l’Ukraine est indépendante depuis 30 ans et elle a sa propre langue, la langue ukrainienne. Kyiv est la bonne manière d’épeler le nom de la capitale. Kyiv a en effet été fondée en 482 après J.-C. et porte le nom de Kyi, le fondateur de Kyiv et de la dynastie Kyi.

2. La vyshyvanka

L’Ukraine est célèbre dans le monde entier pour sa broderie, celle-ci existant sur le territoire ukrainien depuis le Vsiècle avant J.-C. Vyshyvanka est le nom d’une chemise brodée qui constitue un élément important de la robe nationale ukrainienne. L’histoire du costume national ukrainien est étroitement liée aux traditions des peuples de Trypillia et de la principauté du Rus’ de Kyiv qui vivaient autrefois sur le territoire actuel de l’Ukraine. Chaque région de l’Ukraine a des éléments de broderie et un style qui lui sont propres et qui se reflètent dans sa vyshyvanka. 

3. Chtchedryk (Carol of the Bells)

La majorité du monde anglophone connaît cette chanson sous le nom de Carol of the Bells, adaptée pour le chant en anglais par Peter J. Wilhousky après que le Chtchedryk original a été interprété par le Chœur national ukrainien au Carnegie Hall en 1992. Le Chtchedryk original est une chanson ukrainienne du Nouvel An arrangée par le compositeur ukrainien Mykola Léontovych en 1916.

4. La pyssanka

La pyssanka est un œuf de Pâques ukrainien décoré d’un motif complexe unique. Le mot « pyssanka » vient du mot « pysaty » qui signifie « écrire » ou « inscrire ». Les pyssanky (pluriel de pyssanka) sont très colorées et on pourrait penser au premier coup d’œil qu’elles sont peintes, alors qu’elles sont en fait décorées à l’aide d’une méthode utilisant de la cire. Au début, on inscrit un motif dont on veut qu’il conserve la couleur de l’œuf avant de plonger ce dernier dans un bol de colorant, après quoi on inscrit à nouveau à la cire la partie suivante du dessin et ainsi de suite, en commençant par la couleur la plus claire et terminant par la plus foncée. À la fin, l’œuf est tenu au-dessus d’une bougie pour faire fondre la cire et pouvoir ainsi l’essuyer, révélant les couleurs de la pyssanka finie.

5. Le borchtch

Le borchtch est une soupe ukrainienne à base de betterave, laquelle lui donne sa fameuse couleur rouge. Délicieux et nutritif, il peut être préparé avec ou sans viande. S’il contient généralement de la viande et est servi avec de la crème aigre, il existe également une version végétalienne, adaptée au carême. Il est important de mentionner que certains restaurants russes proposent du borchtch dans leur menu qualifié de cuisine russe, mais il s’agit en fait d’une appropriation culturelle.

6. Gagnants ukrainiens de l’Eurovision

L’Ukraine a remporté le Concours Eurovision de la chanson à deux reprises. En 2005, la chanteuse ukrainienne Ruslana a remporté l’Eurovision avec sa chanson Wild Dances. En 2016, Jamala a apporté la victoire à l’Ukraine avec la chanson 1944, qui parle de la déportation des Tatars de Crimée sur ordre de Joseph Staline pour leur prétendue « collaboration avec les nazis ». La chanson sonnait particulièrement juste à la lumière de l’actualité de l’époque, la Russie ayant occupé et annexé la Crimée peu de temps auparavant, opprimant à nouveau les Tatars de Crimée, lesquels refusaient naturellement l’annexion.

Loading...