≡ Clara Luciani, 9 infos à savoir sur la chanteuse ➤ Brain Berries

Clara Luciani, 9 infos à savoir sur la chanteuse

Advertisements

Vibrante, humble et naturelle, Clara Luciani envoûte nos oreilles de sa voix de velours, avec son petit air bohème et seventies à la Françoise Hardy. Alors que son dernier album « Cœurs » vient de sortir, c’est en 2019 que la carrière de la chanteuse décolle, doucement mais sûrement, grâce aux Victoires de la musique puis à ses tubes « La Grenade », « La baie » ou encore « Le reste ». On vous en dit plus sur la jolie brune.

On se moquait d’elle pour sa grande taille et son côté garçonne

Plus jeune, Clara a souffert des critiques de ses camarades en raison de sa grande taille et son côté garçonne, avec sa voix particulière. Elle raconte cette période difficile dans le journal Libération : « Enfant, la prof de ma chorale m’a fait passer dans le groupe des garçons, j’ai été très vexée. La lecture, l’écriture et la guitare m’ont bien aidée car à 11 ans, je mesurais déjà 1,76 m et les moqueries dont je faisais l’objet ont laissé en moi des séquelles dont, même parvenue à l’âge adulte, il n’est pas évident de se défaire (…) Jusqu’au moment où, ces « singularités » enfin admises, la scène m’a aidée à surmonter mes fragilités ». Aujourd’hui, Clara assume sa taille (1m82) et nous on adore sa voix unique… belle revanche !

Elle a grandi dans la musique

Le père de Clara, banquier, est un grand fan de musique et a partagé sa passion pour les Beatles ou encore Jacques Higelin avec ses deux filles. En effet, Ehla aussi, la grande sœur de Clara dont elle est très proche, est chanteuse et collabore notamment avec Grand Corps Malade.

Ses débuts à Paris

Originaire d’une petite ville proche de Marseille, c’est à seulement 19 ans et guitare sous le bras que Clara décide d’aller tenter sa chance seule à Paris, mettant un terme à ses études d’histoire de l’art. La chanteuse était plus déterminée que jamais et raconte ses débuts difficiles : « J’habitais dans une chambre de bonne de 10m2, sans chauffage. Dis comme ça, ça a l’air sinistre, mais en fait moi j’avais l’impression d’être la reine du monde ». Pour survivre elle enchaîne les petits boulots pendant quelques années : serveuse, boulangère, hôtesse, prof d’anglais, baby-sitter. Pour elle le plus important c’est de chanter et pendant 7 ans, elle n’envisagera pas d’abandonner… elle a bien fait !

La rencontre artistique qui a changé sa vie

Lors d’un concert de « La Femme » en 2011, Clara rencontre le chanteur Marlon Magnée qui, charmé par la voix de la jeune femme, lui propose de faire des essais avec le groupe. Ils collaborent plusieurs années et Clara découvre le plaisir de monter sur scène. En 2013, elle chante deux titres en solo et décide de se lancer.

La signification du titre de son premier album

« Sainte-Victoire », le premier album de Clara, est d’abord un hommage à la fameuse montagne située près d’Aix-en-Provence, où la chanteuse a grandi. Le titre a aussi une signification plus intime : la reconstruction après un chagrin d’amour que la jeune femme a vécu et qu’elle a surmonté grâce à la musique et à l’écriture de plusieurs titres comme « Monstre d’amour ».

Sa réaction touchante après sa Victoire de la musique

En 2019, juste après avoir reçu sa Victoire de la musique, Clara s’est enfermée dans sa loge pour aller pleurer. Pendant un quart d’heure, personne ne savait où elle était et tout le monde la cherchait pour la féliciter en coulisses. La chanteuse confie que ce prix signifie beaucoup pour elle : « Mes efforts ont payés, après tant d’années à galérer, je ne me suis pas battue pour rien (…) j’ai tellement pleuré que j’avais du noir sur les joues, la maquilleuse a dû tout refaire ».

Son côté féministe

Clara adore lire un tas de livres et les auteures féministes particulièrement : Anaïs Nin, George Sand, Colette… Elle aime les classiques et raconte qu’elle n’arrive pas à lire des choses plus « légères ». 

Elle est très proche de la chanteuse Angèle

Souvent comparées pour leur style musical, les deux chanteuses s’entendent très bien et n’éprouvent aucune rivalité. Amies dans la vie, elles s’encouragent mutuellement. Elles ont d’ailleurs pris plusieurs fois la parole ensemble pour dénoncer le machisme dans les médias.

Elle considère Julien Doré comme son grand frère

Clara Luciani et Julien Doré, c’est un gros coup de foudre artistique, une amitié touchante et vraie. Les deux semblent s’accorder parfaitement, se taquinent et s’admirent. Lors de la sortie de son dernier album, Clara évoque ce lien fort avec le chanteur : « Je l’admire car il a beaucoup d’expérience et le talent pour faire des chansons sophistiquées, personnelles et populaires. ». Ils ont d’ailleurs enregistré un magnifique duo, « L’île au lendemain », présent dans l’album « Aimée » de Julien Doré. 

Loading...